Quand vous en avez marre du désordre de vos enfants

Marre du désordre dans la maison

Je vais vous parlez du jour ou j’en ai eu marre. Je vous avez dit dans un précédent article que je n’étais  pas le genre de parent qui harcèle 2000 fois ses enfants pour avoir des chambres et une maison très bien rangées. Mais j’avoue que je n’ai pas pu m’empêcher de faire ce que j’avais décidé de faire ce jour là. C’est entre autre une solution qui a marché pour moi. D’ailleurs, je vous invite aussi à la reproduire quand vous en avez marre du désordre de vos enfants.

État des lieux

Tout a commencé pendant le confinement. Voila plusieurs jours que j’avais autorisé mes enfants à ramener leurs jouets dans le salon pour avoir un espace de jeu plus grand – mais ensuite les ranger. Ok ! Ce n’était pas forcement une très bonne idée. Car au fils des jours, les jeux venaient s’empiler dans la pièce de vie commune : des pièces de lego, de puzzle, des cartes, des peluches jonchant le sol, qui visiblement ne dérangeait personne et encore moins mes enfants. Coté chambres, on trouvait de tout : des jouets mélangés à des vêtements, des habits sales mélangés à des habits propres. Je ne vous parle pas des tas de choses sous les lits. Une bonne cachette pour faire disparaître tout ce qui dérange.

Toute chose à droit au respect

Je n’ai donné aucune chance à mes enfants, aucune menace, aucun rappel sur un tableau de corvées, aucune supplication pour obtenir un lieu de vie plus sain. Mais j’avais tout de même prévenue mes enfants que s’ils ne trouvaient pas de solution à ce désordre, j’agirai en conséquence. Voyant que rien ne se passait, j’ai voulu en ce jour, que mes enfants apprennent une leçon de vie.

Petite aparté, avec mes enfants je suis en règle générale une maman facile à vivre. Je tolère une certaine souplesse à la maison et il me faut pas mal de temps pour me pousser à bout. Au point, que des personnes de mon entourage me demande parfois « Comment tu fais pour rester aussi calme ? », « Y’a longtemps que moi j’aurai explosé ». Même quand je sens que la mayonnaise commence à monter, je me maintiens et me raisonne en disant que mes enfants sont en “mode construction”. Nul doute, les enfants ont besoin de jouer, voir même pleurer, crier, se mettre en colère, libérer leurs émotions.

Revenons à ce jour où j’ai eu un ras-le-bol. J’ai senti comme si mes propres enfants me maltraités.

En tant que parents qui souhaitons élever des enfants équilibrés à travers une parentalité « positive » qui se soucie de transmettre des valeurs nobles, nous ne devons pas oublier de considérer comment nous sommes traités par nos enfants. Dans cette relation à double sens qui nous unie, tout est une question de respect mutuel. Il en va de même avec leur affaires personnels, l’enfant n’a pas le droit d’obtenir de nouveaux objets, des jeux, des vêtements, pour au final, les traiter avec mépris et irrespect.

Donner plus et acheter sans limite n’est-ce pas encourager nos enfants à ne pas apprécier leurs affaires à leur juste valeur ?

Quelle compétence de vie leur enseignons-nous pour plus tard ?

Solution n°1 : voilà ce que j’ai fait

J’ai sorti mon balai raclette et j’ai dit à mes enfants qu’ils pouvaient m’attendre devant leur chambre et que j’allais  arriver dans quelques instants. A l’aide de ma raclette j’ai commencé à rassembler tous les jeux, objets, pantoufles, vêtements, papiers, livres, crayons, poussières,  que je trouvais dans chaque pièce de la maison. J’ai donné une bouffée d’oxygène au salon, sous les fauteuils, dans le couloir, exit les débris de jouets stockés ici et là dans la cuisine, etc… Ça valait le détour, c’était incroyable tout ce que j’ai pu rassembler.

Quelle leçon de vie ?

L’objectif de cette leçon était de faire prendre conscience à mes enfants que le trop de laisser aller pouvait transformer une maison en un dépotoir qui nuit au bien-être de chaque membre de la famille. Et Dieu sait que cette intervention était spectaculaire à leur yeux, eux même n’arrivaient pas en croire leurs yeux. Ils ses sont même demander « comment est-ce possible qu’autant de choses était éparpillé dans la maison sans s’en être rendu compte » Nos enfants ont trop d’affaires qu’ils maltraitent et c’était bien la preuve. Cependant, l’effet escompté était au rendez-vous et tant mieux. La deuxième étape était de leur faire accepter de ranger tout ce bazar et ça c’était ce qu’il y avait de plus difficile à faire. Mais ils ne pouvaient pas vraiment refuser, au risque de se voir gêné par le tas d’affaires déposé au pied de leurs chambres, ou bien en venir à la solution numéro 2. Ils ont préféré ranger.

Solution N°2 au désordre

C’est une solution alternative, quand vous voyait que le désordre atteint son extrême.

Première étape :

Distribuez à votre ou vos enfants des sacs poubelles. Demandez lui de prendre un sac et de le remplir avec une catégorie d’affaires : un sac pour les jeux, un sac de pantalons, un de robes et jupes, un de hauts, un de livres et ainsi de suite. C’est plus pratique pour le rangement et l’emballage.

Deuxième étape :

Demandez-lui de stocker ces sacs à l’endroit que vous aurez choisi (garage, débarras, etc.). Donnez les directives et dites pourquoi vous avez décidé de faire ça.

Troisième étape :

Informer votre enfant que ces affaires resterons dans cet endroit pour un temps indéterminé, parce qu’il leur avait manqué de respect et qu’en définitif la séparation était nécessaire. Bien sûr, votre enfant aura besoin de vêtements pour se changer, pour marquer le coup, laissez-lui uniquement les vêtements suffisant (3 – 4 changes) de quoi faire un roulement pour tout juste une semaine.

Résultat

Une fois terminée, avec votre ou vos enfants vous apprécierez des chambres fraichement nettoyées et désencombrées. Place à la clarté et une luminosité agréable. En revanche, avec le temps, vos enfants finiront par réaliser que trop d’affaires et de jeux leur manqueront. Aussi, ils finiront par en avoir marre de devoir porter les mêmes tenues. Ce n’est qu’à ce moment là, qu’ils réaliseront les effets de cette conséquence logique.

Développer le gratitude et le minimalisme

Tôt ou tard, doit venir le moment d’enseigner à son enfant, qu’il est important d’apprécier les biens que l’on possède. Notre religion, met un point d’honneur à faire preuve de gratitude. Nous autres parents devons aussi tirer une bonne leçon de ce genre de situation. Nous sommes parfois les fautifs. Car nous cédons trop souvent et facilement aux demandes de nos enfant. Il est de notre devoir de leurs apprendre à vivre avec minimaliste et gratitude.

Bien entendu, cet outil de sensibilisation (solution 2) sert avant tout à réveiller la conscience de votre enfant pendant quelques jours. De votre coté, quand vous sentirez la sérénité regagner votre intérieur et que vous remarquez que votre enfant a compris la leçon. Alors, l’heure sera venue de leur donner une autre chance.

Étape finale

Après la réduction d’affaires, la prise de conscience, l’étape d’après consiste donc à rendre leurs affaires à vos enfants. Mais pas tout, car il faut garder l’objectif de vivre plus minimaliste et plus utile pour nos enfants. Aussi, continuez sur votre lancez bien engagée. En revanche, vous pouvez leur donner la possibilité de choisir des choses qu’ils affectionnent le plus et dont ils ont vraiment besoin. Chargez vous de débarrassez le superflu. Profitez en pour donner le trop de choses à une association caritative afin d’en faire profiter d’autres enfants.

Et puis, avec le temps vous remarquerez que vos enfants ne vous réclameront pas tout ce que vous avez donné et ce sera la preuve qu’ils en avaient trop.  D’une certaine manière vous rendrez service à vos enfants, qui au final auront moins de choses à ranger. Une bonne leçon pour les parents et pour les enfants.

L’effet positif de la conséquence logique

Décider d’appliquer une conséquence logique quand la situation le demande s’avère être un outil très efficace. Ceci étant, nos enfants, reste des enfants et ce ne sera qu’avec le temps et nos enseignements qu’ils sortiront de leur désordre et de leur ingratitude. Toutefois, si vous choisissez de mettre en place cette leçon, vous constaterez l’effet positif sur toute la famille.

L’autre conseil à retenir et à maintenir est d’acheter moins, tout en achetant intelligemment suivants les besoins et l’utilité.

En attendant d’avoir besoin d’un autre rappel pour nous souvenir  et faire prendre consciences à nos enfants qu’il est important d’apprécier, à leur juste valeur, les bienfaits dont nous sommes comblés. Je peux dire que l’effet dure encore, puisqu’à la maison le salon reste en bon état et coté chambres on s’y retrouve plus facilement.

Enfin pour clôturer cette entrer en matière sur le rangement et la propreté de la maison, je vous invite à visiter le site de MamaMuslima.  Sa fondatrice Lilia vous offre des conseils judicieux et pratiques pour  vivre dans un foyer ordonné et bien organisé !

Je vous souhaite de naviguer dans une parentalité ordonnée et sereine ! A très bientôt sur la Newsletter ! Partagez autour de vous, si vous connaissez des parents en demande de conseils !!!

Recevez des conseils PRATIQUES et SUPER AIDANTS
Pour éduquer SANS CULPABILISER !
et je reçois mes cadeaux de bienvenue 🙂

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*