Le Coronavirus : Une épreuve qui réveille les consciences

Coronavirus : une épreuve à méditer

Ce jeudi soir, après l’allocution du président de la République à vingt heures, j’ai eu une longue discussion avec ma fille sur les mesures qu’il venait d’annoncer à la nation pour contrer cette pandémie. Il faut reconnaître que le coronavirus est une épreuve qui réveille les consciences. Durant cette soirée je lui ai simplifié les mesures à retenir et qui seront applicable dès lundi.

Mon seul but était de répondre à ses question en vu d’atténuer ses peurs, ses craintes face au covid-19.  Lui rappeler les gestes préventifs et quelques rappels qui peuvent lui être profitable à elle comme à moi.

 

Fermeture des établissements scolaires

Ça sonne fort !! Très fort !

C’est l’une des mesures qui sera effective dès ce lundi à l’échelle de notre pays, la France. Alors oui effectivement, on peut se dire que c’est impensable d’avoir des millions d’enfants sans école. On en est arrive à ce point là ! Y’a de quoi nous mettre en détresse ! Entre nous, j’au eu une petite frayeur. Sans nul doute : le coronavirus est une épreuve qui réveille les consciences. Espérons qu’elle fera prévaloir par la suite : l’entraide, la solidarité, le respect. Aujourd’hui, parce qu’il en va de la sécurité de tous, cette décision est préférable. Mais qu’en est-il de nos enfants ?

  • « Quoi maman, toutes les écoles seront fermées ??

 

  • Oui, ma fille, comme tu viens de me l’entendre dire. Mais vous n’êtes pas les seuls, il y a aussi : les crèches, les collèges, les lycées, les universités.

 

  • NANNN !!!

J’aime pas le coronavirus ! J’aime pas le coronavirus ! Même son nom je l’aime pas il fait trop peur !!!!

 

  • Je peux comprendre ce que tu ressens. Pareil, je ne pensais pas que ça allait avoir lieu aussi tôt. Les parents qui travaillent verront leur organisation toute chamboulé. Pas évident cette histoire.

 

  • Et du coup maman, on ne va plus aller à école, pas de travail à faire ??!!

 

  • Euh, non, non ! Même si l’école ferme, tu auras de quoi réviser à la maison. Ce ne sont pas des vacances ! Tu ne crois pas qu’il vaut mieux aller à l’école, être en bonne santé et ne courir aucun risque ?!

 

  • Mais je sais maman, je suis d’accord avec toi. Tu sais, j’ai juste dit ça comme ça. Mais en vérité ça me tracasse beaucoup, j’ai très peur !!

 

  • Pour en revenir à l’école, la Directrice nous enverra probablement des documents pour avancer dans le programme. On fera l’école à la maison ! » »

 

A ce moment, j’ai ressenti chez ma fille, un sentiment partagé. Avant tout  la crainte grandissante de la maladie et plus de la mort que laissait entrevoir l’expression de son visage. Mais à la fois contente de pouvoir faire l’école à la maison. Elle, qui me le suggérait depuis longtemps. Ce sera chose faite ! D’ailleurs pour celles et ceux d’entre vous qui ne sont pas au courant, il y a Maxicours ! C’est une plateforme dédié à l’accompagnement scolaire en ligne du primaire au lycée. Temporairement avec l’épidémie du Coronavirus, Maxicours apporte son soutien à titre gratuit pour offrir aux enfants privés d’école la possibilité de bénéficier de leurs supports de 9h à 17h, du lundi au vendredi.  Saluons leur contribution et leur solidarité, qui participera à soutenir l’enseignement à distance qui sera mis en place par les établissements scolaires.

 

Rassurer et encore rassurer sur le risque du coronavirus

Nous vivons en direct un moment inédit qui nous fait perdre nos repères. On était bien dans notre petite vie tranquille, faites de routines et de certitude. Sauf que le coronavirus s’est imposé sans prévenir dans notre quotidien. Il parasite le fonctionnement mondial, tant il suscite l’effroi et l’agitation.

Néanmoins et malgré cette peur croissante, il faut garder son sang froid, son calme et de l’espoir. Nous-mêmes, adultes et parents ne savons pas ce qu’il adviendra dans quelques jours, dans quelques semaines. D’ou l’importance de s’imposer et d’imposer les gestes d’hygiène à ses enfants. La prévention est l‘affaire de tous :

  • Se laver les mains à l’eau tiède et savonneuse pendant au moins 20 secondes, mettre l’accent avec les plus petits sur les microbes qu’il faut éliminer !
  • Éviter le contact avec son visage (yeux, nez, bouche essentiellement),
  • Éternuer, tousser dans son coude,
  • Nettoyer régulièrement vos surfaces,
  • Ne pas partager ses couverts (verres, assiettes…),
  • Se déplacer qu’en cas de nécessité (j’ai constaté aujourd’hui au supermarché, l’explosion des courses en ligne ! Une formule qui me tente bien !),
  • S’alerter dès les premiers signes avant coureurs (toux, fièvre, essoufflement respiratoire),
  • Avoir un sommeil réparateur.

 

Une bonne occasion pour passer du temps en famille

La fermeture des écoles, ressemble à une quarantaine imposée par l’état. Voyons les choses d’un œil positif : on se protège et on protège les autres. Et puis  on a tendance à trop souvent se plaindre de ne pas avoir suffisamment la possibilité de passer du temps positif et constructif en famille. Maintenant ce sera chose faite ! L’interruption de l’école sera le moment propice pour renforcer et adoucir vos relations familiales.

Pour bien faire, quoi de mieux que de mettre en place des routines et une organisation claire pour vous aider à vivre ensemble, sans se gêner mutuellement. Vous pouvez commencer par faire une liste de choses à faire qui rendra plus agréable le confinement à la maison.

 

Voici en exemple des occupations à partager avec vos enfants :

 

Leçon à retenir de cette épidémie de covid-19

Surprenant qu’un simple postillon fasse autant de dégâts. Il fragilise des nations, des peuples, des familles, des emplois, des économies. Il vient semer le trouble dans notre paix intérieure. Soubhanallah ! Si l’on vient à méditer sur cette pandémie, il est simple de reconnaître que l’être humain est faible. Il suffit d’un atome d’incertitude mêlé à une réelle menace pour nous prendre en otage et nous sentir impuissant. En effet, nous autres musulmans comme tous croyants, admettons que notre Créateur est capable de toute chose, preuve en est avec ce coronavirus. Maintenant, il n’y a plus qu’à s’en remettre à la volonté Divine.

Aussi, pour avoir discuté avec plusieurs personnes, on en arrive au même constat, celui de devoir se recentrer sur l’essentiel. Mais ça veut dire quoi ?

Clairement, si le coronavirus peut se contracter facilement et qu’au pire il peut entraîner la mort : il faut revoir sa feuille de route. Pour ma propre expérience. J’ai eu comme un flash-back sur mon passé, mon présent. Cette rapide introspection prenait en compte mon mode de vie, mon fonctionnement, ma relation avec les autres. A cet instant, j’ai été pris par un sentiment de panique à me demander : « Imagine si je chopes le virus et que mon état se complique. Obligé…y’a deux, trois choses que je dois revoir ! ». Finalement si cette épreuve du coronavirus réveille en nous certains principes fondamentaux de notre existence. Alors on pourra presque dire que cet horrible virus est presque synonyme de bonne nouvelle.

 

Une épreuve à méditer

C’est là où je veux en venir quand je parlais de “coronavirus : une épreuve qui réveille les consciences”. Nous vivons dans un système individualiste où la domination et l’argent sont rois. Ce coronavirus, nous recentre sur l’essentiel, se protéger, prendre soin de soi, des ses enfants, ses parents, ses frères et sœurs. Par conséquent, préférons la simplicité et enseignons là à nos enfants. C’est sur cela que j’ai  terminé la discussion avec ma fille, qui est plus en capacité de raisonner..

En effet toutes les occasions sont bonnes à prendre pour apprendre à nos enfants les qualités essentielles pour vivre dans un corps et un esprit équilibré. Parce qu’il serait trop long de rentrer dans les détails de chacun. Je vous liste les gros points que nous avons abordé : 

  • L’intérêt de prendre soin de sa santé, pour être plus disposer à lutter contre toute forme de virus et de bactéries,
  • Quelque soit l’épreuve s’en remettre toujours à Dieu et implorer sa protection (pour soi-même, sa famille, son entourage, ses amis et le monde entier)
  • Se comporter de façon bienveillance avec quiconque, à travers de simples rappels : ne pas insulter (même si l’autre nous insulte) ; ne pas user de la violence verbale ni physique ; respecter toute personne plus âgée que nous ; apporter son aide à autrui…etc). Une manière de développer chez nos enfants le respect et la contribution.
  • L’intérêt d’accomplir ses recommandations religieuses qui participent à la construction de son bon comportement.
  • Accepter que la mort fasse partie de notre existence. C’est pourquoi il faut agir et réagir de façon mesurée et bienveillante tout au long de notre vie.

N’hésitez-pas à me contacter si vous souhaitez que certains sujets soient plus traités que d’autres.

La Newsletter est aussi un bon moyen de vous tenir informé des nouveautés ! Alors inscrivez-vous sans plus tarder, c’est gratuit !

 

Recevez des conseils PRATIQUES et SUPER AIDANTS
Pour éduquer SANS CULPABILISER !
et je reçois mes cadeaux de bienvenue 🙂

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*