« Il dessine sur tout ce qu’il trouve ! »

C'est pas possible !!
Dessin sur un mur

Il arrive un âge (entre 2 et 3 ans) où les stylos et les feutres sont des objets très redoutés par les parents. Vous savez sûrement de quoi je parle, s’il vous est déjà arrivé de retrouver votre enfant en train de dessiner sur la table, sur ses pieds et mains, sur ses vêtements, le mobilier, le canapé, les murs, etc. Bref, “Il dessine sur tout ce qu’il trouve !”

Et oui, parfois le plaisir de griffonner ne s’arrête pas à une feuille. Avec son feutre l’enfant découvre qu’il a la possibilité de laisser son emprunte sur des choses qui l’entourent et ça…c’est super !

Le parent, lui, ne se laisse pas le temps de la réflexion, car généralement il explose en hurlant : « Mais ça va pas ! Tu me fais quoi là ! »

Le très jeune enfant dépourvu de raisonnement et ignorant des codes sociaux ne peut reste que tétanisé devant son parent qui s’emporte, tant il ne mesure pas le dégât de son acte.

Conséquence, la communication et la connexion ne peuvent s’établir correctement face aux stress des deux parties.

Solution : L’interroger sur ses motivations avec bienveillance

Avant de chercher à connaitre les raisons de son geste, mettez fin à son « travail d’artiste ». Pour cela, il y a un mot simple qui résonne bien dans le cerveau de l’enfant « STOP ! »

Rappelez-vous que votre enfant suit son processus d’apprentissage. Pour l’inviter à mieux vous répondre (sans crainte), il est important d’utiliser le ton de la bienveillance (car au final ce qui est fait est fait, les hurlements n’y changeront rien) :

« Qu’est ce que tu es en train de faire ? »

« Est-ce que tu n’as plus de feuilles pour dessiner ? »

« Veux-tu d’autres feuilles ? »

« Est-ce que tu penses que les murs sont fait pour être dessinés ? »

« Est-ce que tu trouve que c’est joli maintenant ? »

« Regarde toi dans le miroir, tu trouves que tu es beau comme ça, avec du feutre partout ? »

« Est-ce tu veux que je te laisse dans cet état ? »

« Si tu choisis de te dessiner dessus, la prochaine fois je ne te changerai pas. As-tu compris ? »

« Est-ce que tu peux prendre cette éponge pour nettoyer ? »

« Tu préfère voir un mur propre (comme maintenant) ou tout écrit ? »

« Est-ce que tu trouve que le mur n’est pas assez décoré ? »

« Voudrais-tu que l’on colle au mur les dessins que tu fais sur tes feuilles ? »

Etc.

L’objectif est vraiment de lui laisser la possibilité et l’envie de parler pour mieux connaitre le fond de sa pensée et ainsi mieux se préparer pour les prochaines fois. Toujours et encore bien expliquer ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas. Ce qui est évident pour nous, ne l’est pas pour l’enfant. Donner une feuille et des feutres à un enfant nécessite à l’avance d’établir et de respecter les règles, pour qu’il puisse de nouveau bénéficier de ce privilège.

Réparer son acte

Il y a dans l’erreur une occasion d’apprendre. C’est pourquoi il ne convient pas d’écarter votre enfant quand il commet une bêtise. Au contraire, allez jusqu’au bout avec lui et apprenez lui que tout erreur entraine réparation.

Bien entendu, il ne s’agit pas d’une punition déguisée en faisant supporter à l’enfant plus qu’il n’est capable de supporter. Toutefois et en fonction de son âge, il est en capacité de prendre une éponge et de frotter l’endroit du mur dégradé ou du moins une partie avec vous. Vous verrez à quel point il est volontaire, à condition que vous lui en donniez l’occasion.

Système B…

Dans les cas où il vous est difficile de nettoyer le « gribouillis » de votre enfant, impliquez-le et montrez-lui que son erreur doit être corrigée autrement :

« Que proposes-tu de mettre à la place de tes inscriptions ? »

Attendez ses propositions…

Sinon à vous de proposez des possibilités envisageables :

« Selon toi, la meilleure façon de supprimer ce que tu as fait, est de repeindre le mur ?

Ou bien acheter un autocollant mural pour cacher tout ça ? »

En lui laissant le choix, c’est en quelque sorte l’impliquer indirectement dans le respect des règles et des choses pour l’avenir.

Ou tout simplement faire comme vous le sentez :

  • Mettre un mobilier, une chaise, tout autre objet qui pourrait cacher l’endroit dessiné.
  • Petite astuce : si le mur est blanc, mettez un peut de correcteur (blanco de préférence en pinceau), sur les traces afin de vous éviter de repeindre tout l’ensemble.

Solution 2 : Mieux vaut prévenir…

L’enfant qui écrit sur les murs et sur lui-même est un classique dans les étapes du développement de l’enfant. Les parents peuvent difficilement y échapper. En revanche, vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté pour minimiser les risques en  ANTICIPANT les dégâts tout en lui laissant les joies du dessin :

  • Variez les supports (dessin sur feuille, sur ardoise, sur carton, sur feuilles de couleurs, à la craie, la peinture, etc.) pour dissuader votre enfant de vouloir s’exercer ailleurs
  • Mettre une tapisserie ou une peinture lavable sur les murs
  • A défaut, achetez des feutres lavables
  • Ayez dans votre placard un détachant pour stylo et encre
  • Autorisez et donnez de quoi dessiner à votre enfant, uniquement en votre présence (hors de portée le reste du temps).

En parlant de dessin, si votre enfant en plus d’être un mini artiste, il aime les dessins animés, je vous conseille l’article de confrères de la Madrassanimée sur comment faire des dessins animés une aide dans l’éducation des enfants. Il contient de très bons rappels, car trop souvent on oublie que les dessins sont aussi des vecteurs de mentalité…A nous de choisir la bonne compagnie pour nos enfants, même quand il s’agit de dessins animés !!

Embarquer sur une mer agitée n’est pas apaisant, en revanche avoir de bons outils pour ne prendre aucun risque est plus rassurant.

Restez positifs et engagés dans l’éducation de vos enfants !!

Pour plus de soutient inscrivez-vous à la newsletter !

Recevez des conseils PRATIQUES et SUPER AIDANTS
Pour éduquer SANS CULPABILISER !
et je reçois mes cadeaux de bienvenue 🙂

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*