Il n’a pas appuyé sur le bouton de l’ascenseur : c’est le drame !

Gérer la crise de colère à cause d'un bouton d'ascenseur

C’est l’histoire d’un ascenseur dont les boutons font fureur ! Du moins chez nos jeunes enfants. Comme par magie, il suffit d’appuyer sur un bouton pour ordonner la monter ou la descente. Et si en plus de ça papa ou maman nous a promis qu’on pourrait appuyer dessus c’est encore plus excitant et plus chouette… : « C’est moi qui appuie, c’est moi qui appuie !! » Sauf qu’il n’a pas appuyé sur le bouton de l’ascenseur : c’est le drame !

Quand l’excitation se transforme en tension…

Pour un rien les enfants peuvent laisser exploser leur joie et se montrer euphoriques. Pareil quand ils sont tristes et déçus, c’est un véritable drame qui se produit. C’est ce qui est arrivé à Adam. Sa mère lui avait promis qu’il pourrait appeler l’ascenseur au moment de quitter la bibliothèque. Manque de chance, son frère appuie avant lui, comme pour le devancer et le titillé. Devant cette injustice, Adam perd ses moyens et laisse éclater sa colère : « Nannnnn !!! C’était moi !!!! T’es pas gentil !! ». La mère à tenté de le maitriser, mais difficile tellement il se débattait.

Valider son sentiment de colère

Il est contre indiqué de refouler la colère. Au quel cas elle risque d’être évacué à un autre moment où on s’y attend le moins. Par exemple, en adoptant un mauvais comportement vis-à-vis de son frère (dans le cas d’Adam) ou toute autre chose. Important, l’enfant à besoin de se vider de ses tensions intérieures tout comme il a besoin de son parent pour valider ses émotions. Reprenons la situation qu’a vécu Adam :

« Adam, je comprends ta colère et à ta place je n’aurai pas été contente non plus. J’ai oublié de prévenir ton frère. Je m’excuse. »

« Regarde Adam, comme je t’avais promis que tu allais appuyer sur le bouton….on attend qu’il parte pour que tu puisses l’appeler de nouveau pour venir nous chercher. Tu es d’accord ? »

« Et en plus de ça pour réparer cette erreur. Une fois à l’intérieur, tu pourras appuyer sur le bouton qui conduit à la sortie. »

Chaque enfant réagit à sa manière, si votre enfant arrive à se calmer après cette reconnaissance de l’erreur et sa réparation, alors tant mieux. Si en revanche, il a besoin d’avantage de temps pour retrouver ses esprits et qu’il continue à pleurer, alors il vaut mieux le laisser finir (qu’il aille jusqu’au bout de ses émotions) pour se remettre de la situation.

Décidez d’une chose et tenir parole avec équité

Les enfants comme les adultes ne badinent pas avec « la parole ». « Quand c’est dit, c’est dit ! »

Et une chose essentielle dans une fratrie est de déterminer les missions de chacun « qui fait quoi ? ». Comme dans notre exemple, la mère aurait mieux fait d’autoriser Adam à appuyer sur le bouton d’appel de l’ascenseur pour monter à l’étage de la bibliothèque. Quand au frère, elle aurait pu lui permettre, à son tour, d’appuyer sur le bouton pour descendre. Il est précieux aux yeux de nos enfants d’accorder, de décider d’une chose tout en faisant preuve d’équité envers chacun d’entre eux. Autrement dit que l’un ne se sente pas lésé par rapport à l’autre. Et il en va ainsi pour toutes les tâches de la vie quotidienne :

« Un jour sur deux c’est toi qui ira chercher le courrier dans la boite aux lettre. Le jour suivant ce sera ta sœur… »

« Chaque mercredi je préparerai le goûter avec l’un d’entre vous…et ce sera chacun son tour. Vous êtes d’accord ? »

« Lila tu peux fermer la voiture maintenant que j’ai les bras chargé et toi Sofiane tu pourras ouvrir la porte d’entrée de la maison »

Etc.

Ces tâches aussi petites soient-elles sont importantes aux yeux de nos enfants. Alors ne loupons pas une occasion d’impliquer nos enfants toujours en veillant à rester juste. A ce propos, l’équité est une obligation sur laquelle a incité le prophète (PBSL) :  

« Soyez équitables envers vos enfants ! Soyez équitables envers vos enfants ! Soyez équitables envers vos enfants ! ».

Enfin, c’est sur cette parole que prend fin cet article. Profitez pleinement de ces conseils qui vous sauveront de situations désagréables et ferons de vous un parent exceptionnel !

Partagez autour de vous et n’oubliez pas de vous inscrire à la Newsletter pour plus de conseils aidants et rassurants !!

Recevez des conseils PRATIQUES et SUPER AIDANTS
Pour éduquer SANS CULPABILISER !
et je reçois mes cadeaux de bienvenue 🙂

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*