À 3 ans capable de mesurer son erreur et la réparer

Je suis d’accord pour dire qu’il est difficile pour le jeune enfant de pouvoir raisonner et apprécier convenablement le bien du mal. Néanmoins et c’est là où je veux en venir. Avec les outils de la discipline positive et les recommandations prophétiques qui privilégient la discipline par l’encouragement, à 3 ans l’enfant est capable de mesurer son erreur et de la réparer.

Ce n’est pas les exemples qui manquent à la maison hamdoulilah. Mais hier c’était encore la preuve qu’éduquer son enfant avec bienveillance et fermeté apporte des résultats positifs à long terme.

Prendre conscience de son erreur…un pas de géant vers l’amélioration de soi

Mr O. conscient de son erreur a eu une réaction qui m’a vraiment ému !

Tout est partie d’un simple jeu. Mon fils était dans sa chambre en train de jouer à jeter le plus haut possible la petite poupée en mousse de sa sœur. Moi, pas loin de lui en train de ranger tranquillement quelques vêtements propres. Quand je l’ai entendu  me dire que la lumière ne s’allumait plus. « Ça marche plus maman, ça marche plus » l’air tout désolé, en tentant de l’allumer en appuyant sur l’interrupteur. En levant la tête et en voyant le câble de l’ampoule qui bougeait, j’ai vite compris qu’il l’avait touché avec son jouet. Il lui a fallu un rien de temps pour sortir de la chambre en pleurant, en se disant responsable de l’avoir cassé « j’ai cassé, j’ai cassé ».

En une fraction de seconde j’ai ressenti sa peine, mais j’étais surtout fier de lui, non pas de le voir désolé et triste de son acte. « Non, non » fier qu’il ait eu cette faculté de mesure la portée de son acte. Se sentir responsable de son erreur du haut de ses 3 ans signifiait pour moi, que mon jeune fils était sur la bonne voie pour devenir un individu conscient et responsable de ses actes.

Le plus dans tout cela, c’est qu’il voulait à tout prix réparer son erreur et rétablir la lumière. Je lui ai fait comprendre que c’était l’ampoule qui devait être changée et qu’il fallait patienter jusqu’à ce qu’on en achète une autre. Cette notion de réparation est tout aussi importante en termes de compétences de vie. Beaucoup d’adultes ne savent pas le faire. D’où l’intérêt d’apprendre à nos enfants avec bienveillance, dès leur plus jeune âge, cette notion de réparation après l’erreur. Une condition pour pouvoir passer à autre chose plus sereinement.

Après la reconnaissance de l’erreur…sa réparation

Très tôt j’ai mis en place cet outil avec mes enfants. Il s’agit des 3 « R » de la réparation que l’on retrouve en discipline positive et qui sont des qualités que ce doit d’avoir tout musulman :

  • Reconnaître sa responsabilité. Chose que mon fils a su faire (avec la pratique)
  • Réconcilier (je l’ai consolé, rassurer et félicité d’avoir pris conscience de son erreur et que cela aurait pu être plus grave si l’ampoule s’était cassée
  • Réparer – il a tenté mais cela a nécessité l’achat d’une nouvelle ampoule

La prochaine fois, je pense qu’il y réfléchira à deux fois avant de jeter, en hauteur, un objet même en mousse à la maison. J’en ai profité pour lui rappeler que la maison comporte plusieurs objets qui peuvent se casser ou s’abîmer si on s’amuse à jeter des choses. Il a eu droit aussi à quelques question de curiosité pour l’amener à réfléchir d’avantage : « Est-ce que tu aimerais par exemple que la télévisons tombe de son étagère ou bien que le tableau accroché au mur te tombe sur la tête ? » Sa réponse était bien évidement « Non. »

L’erreur fait partie du processus d’apprentissage. C’est notre réaction face à l’erreur de nos enfants qui conditionnera la leçon qu’ils en retiendront. Un enseignement est positif et profitable s’il est donné dans un cadre à la fois de douceur et de fermeté.

L’éducation est une affaire de temps et de modélisation. Patience, patience, vous récolterez les fruits de vos efforts !

N’hésitez pas à partagez si ce contenu vous à plu !!!

Recevez des conseils PRATIQUES et SUPER AIDANTS
Pour éduquer SANS CULPABILISER !
et je reçois mes cadeaux de bienvenue 🙂

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*