Développer l’intelligence de l’enfant (Partie 5) Kinesthésique

Intelligence Kinesthésique

Qui dit corps intelligent, dit une personne qui apprend par le mouvement et le toucher. Elle exprime physiquement ses compétences. Nous l’avions vu dans notre premier article, le nom technique donné à cette intelligence est l’intelligence Kinesthésique. Mais loin de vous cette idée que cette intelligence se limite au sport ou à la danse. Cette compétence s’étendre aux chirurgiens, aux architectes, aux ostéopathes, etc. Nous continuions donc notre série sur comment développer l’intelligence de l’enfant (Partie 5) Kinesthésique.

L’intelligence Kinesthésique – celle du corps

A la question sommes nous des intelligent de notre corps ? La réponse sera très certainement confuse. En revanche si on vient à s’interroger sur les compétences de Cristiano Ronaldo, même celui qui en aurait vaguement entendu,  dira que c’est un brillant joueur de football, qui utilise son corps et son talent pour exceller sans son métier.

Être intelligent à partir  de son corps, c’est avoir la capacité à exprimer ses compétences physiquement et intelligemment pour atteindre le succès. Si on part toujours de l’exemple d’un joueur de football, il a non seulement besoin d’un entrainement digne d’un athlète, pour l’aider à être plus rapide, plus stratège, plus intelligent sur le terrain face à l’adversaire. Mais aussi capable de porter des tirs précis et victorieux. Ces compétences s’acquièrent avec le temps, le travail, l’endurance physique, l’équilibre entre la vitesse et l’observation, la force et la tactique. Comme étudier les forces et les faiblesses de l’équipe adverse. Quoi de plus bénéfique que de travailler à la fois son corps et son cerveau ?

Un corps sain dans un corps sain

C’est une expression célèbre attribuée à Pierre de Coubertin, qu’il avait prononcé en 1896 pour définir l’esprit sportif des Jeux Olympiques : « un corps sain dans un esprit sain ». Pourtant, il n’en était pas l’auteur. Elle a été formulée pour la premier fois en latin par le poète romain Juvenal, comme suit : « Mens sana in corpore sano ». Elle reste un adage beaucoup utilisé pour rappeler que l’exercice physique contribue fortement à avoir une force mentale indispensable pour avoir une vie épanouie et se prémunir de la dépression.

Une intelligence au service de la santé

Je vous en parlais plus haut. Non, l’intelligence kinesthésique ne concerne pas uniquement les sportifs. Il est aussi possible d’effectuer des prouesses dans d’autres domaines que celui là. Entre autre, on retrouve les professions de la branche médicale, avec les dentistes, les kinésithérapeutes, les chirurgiens, les ostéopathes ou encore aujourd’hui les étiopathes. Toutes ces professions usent fortement d’un travail de coordination entre les yeux et les mains, ce qui suppose une très bonne dextérité. Utiliser l’intelligence de son corps au service de la santé.

En ce sens, on peut comprendre que l’intelligent corporel combine la réflexion mental et le mouvement par le corps (toucher, déplacer, articuler, soigner, etc.)

L’exercice physique

C’était une pratique encouragée par le Prophète (PBSL) pour motiver ses compagnons. Au même titre qu’il était important de nourrir une connexion spirituelle, Il jugeait nécessaire d’établir une connexion entre le corps et l’esprit à travers un bon corps physique. C’est pourquoi, Il a encouragé les compagnons à pratiquer activement ces trois sports :

  • La natation
  • Le tire à l’arc
  • L’équitation.

Le choix de ces trois sports n’est pas anodin. D’ailleurs certains savants se sont penchés sur leurs bienfaits.

La natation : sport d’endurance et de maitrise de soi. L’un des seul sport qui permet de faire travail tous les muscles du corps, sans parler de son coté relaxant et apaisant. Nager régulièrement contribue à réguler ses émotions et à développer l’endurance face aux frustrations du quotidien. Et Dieu sait que la maitrise de soi en islam est une noblesse de caractère.

Le tir à l’arc : sport de précision qui demande une concentration extrême pour garantir l’immobilisation parfaite de l’archer. Le tir à l’arc nécessite de longues heures de d’entrainement. Il profite donc au corps et à l’esprit. Un plus certain quand on connait l’importance de se maintenir en état de concentration profonde durant la prière, appelé « al-khushu’ »

L’équitation : le cheval est l’animal le plus fort domestiqué par l’homme. Être capable de rentrer en connexion avec cet animal noble, fidèle et puissant, offre une force mentale indispensable pour affronter toutes sortes de difficultés, qu’elles soient d’ordre personnel, familial, parental, spirituel.

La prière

On vient de voir l’intérêt d’entretenir son corps physiquement. C’est un allié pour vivre une pleine spiritualité. Car avec l’endurance, on met toutes chances de son côté pour faire la prière de Al-Fajr à l’heure.

Mais quand est-il de la manière de prier ?

Nous pratiquons des mouvements répétés et identiques à chacune des cinq prières obligatoires (Sobh – Dohr – Asr – Maghreb – Icha). Mais on ne pense pas aux bienfaits de ces mouvements. En effet, nous les appliquons car telle en est la prescription.

Pourtant, il y a dans la prière  l’établissement d’une bonne connexion spirituelle ainsi qu’un bon corps physique. Dieu seul sait ce qui est bon pour nous.

De plus, chaque mouvement effectué à sont lot d’effets positifs : assouplissement des muscles, soulagement du dos, réduction des douleurs dû aux charges électrostatiques, meilleure circulation du sang, élimination des toxines, drainage des sinus.

Stimuler l’intelligence kinesthésique de votre enfant

Jouer au jeu de mime : jeu indémodable et ludique. C’est une très bonne activité pour faire deviner une action, un métier, un objet, à partir de la gestuel, des mouvements corporels de votre enfant.

Penser et modeler : utiliser de la pâte à modeler, pâte à sel, pâte à mâché, de l’argile, des trombones, des cintres, des bouteilles, autant d’objets qu’il est possible de recycler pour laisser cours à son imagination et fabriquer d’autres objets plus étonnants ! Il existe des concours pour enfants, renseignez-vous sur les bonnes adresses près de chez vous !

Jongler : en matière de coordination, on ne peut pas trouver mieux que le jonglage, il fait appel aux mains, au regard et à la vivacité de l’esprit. Sans parler des réflexes et l’habilité du corps.

Pratiquer des activités manuelles :

La broderie, la calligraphie, la couture, la pâtisserie, réparer un vélo, etc. Il y a forcement quelque chose qui plaira à votre enfant ! Proposez, testez et découvrez l’activité faite pour lui.

Nous utilisons systématiquement notre corps pour accomplir nos tâches quotidiennes. Mais prendre conscience que notre corps est un champ de compétences, c’est se donner la possibilité d’exploiter le plein potentiel qui sommeil en nous.

Maintenant que nous savons que notre corps est source d’intelligence, dans le prochain article, nous prendrons le temps d’explorer l’intelligence que renferme notre personnalité. Alors d’après vous, vous pensez être introvertie ou extravertie ? Et quand est-il de votre enfant ? C’est ce que nous verrons ensemble dans le prochain épisode des Intelligences Multiples.

Restez donc informé !

Nous attendons vos commentaires sur la manière dont vous compter développer les compétences corporelles de votre enfant !

Partagez autour de vous !

Recevez des conseils PRATIQUES et SUPER AIDANTS
Pour éduquer SANS CULPABILISER !
et je reçois mes cadeaux de bienvenue 🙂

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*