3 quotients pour atteindre la réussite : QI, QE, QS

Quotient intellectuel - Émotionnel - Spirituel

Nous vivons dans une société en quête d’intelligence. Mais si on nous demande : « Pensez-vous être intelligent ? » Trois réponses sont possibles : Oui – Un peu – Non. Il est évident qu’au fond de nous, nous envions l’intelligence de certains. Pour peu qu’on aimerait leur ressembler. Si seulement on pouvait avoir une compétence ou un talent qui puisse nous servir dans cette vie et dans l’au-delà. C’est possible ! Car il existe 3 quotients pour atteindre la réussite : QI, Q, QS.

Mais qu’en est-il de l’intelligence chez nos enfants ? Quand certains parents trouvent moins de difficultés à guider leur enfant vers un domaine qui leur plait. D’autres en revanche, ne savent pas comment exploiter son potentiel. Savoir dans quoi il peut exceller. Telle est la question. Imaginons que vous avez poussé votre enfant à devenir ingénieur, alors que c’est l’humanitaire qui le passionne. C’est assez problématique. C’est là que l’intelligence multiple prend tout son sens. Elle permet de mieux déterminer les centres d’intérêts de chaque enfant pour mieux préparer son avenir.

Comment mesurer le talent d’une personne : QI-QE-QS ?

L’intelligence à longtemps était perçue comme la capacité à avoir des bonnes notes, réussir aux examens. Ajoutons à cela, que le test de QI (Quotient Intellectuel) est LA référence en matière d’intelligence et cela depuis des dizaines d’années. De quoi plomber le moral de ceux qui obtiennent une faible note à ce « fichu » test. Sans parler de la baisse de l’estime de soi.

Heureusement, la science évolue et l’éducation aussi. Les spécialistes reconnaissent que le simple test de QI ne détermine pas l’entière capacité d’une personne. À cela s’ajoute le QE, qui veut dire « Quotient Émotionnel ».

D’ailleurs, on voit de plus en plus d’entreprise qui font passer des tests psychologiques sur la base de leur recrutement (comme c’était le cas dans mon ancienne entreprise). Ainsi pour des postes à responsabilité, en contact avec du jeune public, dans le domaine du management, les compétences académiques ne suffisent plus. Avec le QE, on test si la personne a les attitudes et les bons réflexes pour assurer sa mission au travail.

En tant que musulman qui se soucie de son environnement spirituel, on peut ajouter un autre Quotient. Le QS qu’on peut appeler « Quotient Spirituel ». On peut supposer qu’il mesure le degré de connexion avec le Créateur et nos objectifs à court terme ici-bas et à long terme pour l’au-delà.

Ces trois Quotients : QI, QE, QS, peuvent être rangés dans la catégorie des intelligences multiples.

Introduction à l’Intelligence Multiple

C’est le Dr. Howard Gardner qui a proposait pour la première fois cette notion d’IM (Intelligence Multiple). Selon lui, il n’existe pas une façon de mesurer l’intelligence d’une personne (comme avec le QI), mais bien plusieurs.

Comprenons dans Intelligence Multiple : la capacité à reconnaître et à admettre qu’un enfant peut avoir un potentiel dans un domaine de la vie : qu’il sache tenir un discours devant plusieurs personnes, réaliser des exploits sportifs, se passionner pour la science, la nature, le dessin, la psalmodie du Livre saint, etc.

Apprenons à méditer et à prendre du recul. Avant tout pour permettre à nos enfants d’exploiter leur talent latent, leur potentiel caché. Non pas comme nous voyons les choses, mais de la façon dont il voit le monde.

Pour preuve, la pénicilline a été découverte par Alexander Fleming, qui était aussi connu pour avoir un bureau encombré ! Il n’empêche que c’était SA manière de s’y retrouver et d’ÊTRE talentueux. Alors pourquoi devrions-nous toujours harceler nos enfants à devoir tout mettre en ordre ? Qui sait, il se peut que ce soit dans leur désordre que l’imagination et les talents pendront vie.

Laisser libre cours à l’intelligence de nos enfants pour une plus grande réussite

Je ne dis pas qu’il est bon de vivre constamment dans le désordre de nos enfants. Mais soyons honnêtes, un enfant ne peut pas vivre dans une maison de poupée bien rangée. Par conséquent, apprenons à connaitre la nature et les préférences de nos enfants pour adapter notre méthode éducative.

Personnellement, je tolère à  mes enfants d’exploiter les jeux et les outils utiles à leur occupation. Je me dis qu’il vaut mieux une maison désordonnée dans laquelle mes enfants trouvent satisfaction et surtout de quoi s’occuper. Plutôt que d’avoir un intérieur ordonné avec des enfants qui s’ennuient ou bien plongés dans des écrans. Finalité, à la maison, c’est rangement souvent mais pas tout le temps ! Tout simplement parce qu’il est difficile de tenir un enfant à « carreaux ». Conséquence, on a voulu avoir des enfants…on assume 🙂

Certains enfants sont rêveurs, mais peut être que de leur rêverie surgira un talent de vie. D’autres s’inventent des histoires à partir de leurs simples jeux. Aussi, ne bridons pas l’imagination de nos enfants en leur disant que ce qu’ils font est stupide ou ne sert à rien. Au contraire, incitons-les à faire preuve de plus de créativité.

Cet article est avant tout une introduction pour ne pas réduire nos enfants à une catégorie :

« Il est intelligent – il est doué »

« Il n’est pas intelligent – il ne réussit pas à l’école »

Nos enfants méritent nos encouragements malgré leurs difficultés académiques. Il y a forcement un domaine qui les passionne. Ne nous limitons pas au test classique qui ne détecte pas toutes les capacités et l’intelligence d’une personne. C’est donc à nous de nous demander : « Comment mon enfant est intelligent ? »

J’ai récemment découvert le site de Rachida Bou : Wonder Tribu. Elle vous propose un quizz pour découvrir votre tendance. N’hésitez pas à faire le test !

A très vite sur la Newsletter !

Recevez des conseils PRATIQUES et SUPER AIDANTS
Pour éduquer SANS CULPABILISER !
et je reçois mes cadeaux de bienvenue 🙂

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*